l’étau se resserre sur Ado

Lors de la guerre électorale du mois d’avril 2011, Alassane Dramane Ouattara a exigé et obtenu de la communauté internationale que la résidence de Laurent et de Simone Gbagbo soit bombardée par les forces étrangères: « Il faut l’amener et le sortir du palais. Il n’y a pas de fraude dans le nord, il n’y a pas de violence dans le nord. Il faut que Laurent Gbagbo s’en aille pour que la paix soit en Côte D’Ivoire ». Nous connaissons la suite et n’allons pas à nouveau ressasser l’histoire des bombardements , des massacres , des emprisonnements et de l’exil des partisans de Laurent Gbagbo. La communauté internationale comme un troupeau de montons, a suivi le désidératas du chef de l’état Alassane Dramane Ouattara, candidat à sa propre succession pour un troisième mandat. Pourtant une fois au pouvoir, il passera les dix années de son règne à infliger les pires souffrances, les humiliations et les privations aux populations qu’elles soient du sud , du nord , de l’est, de l’ouest, du centre…Aujourd’hui l’étau se resserre sur lui. Prions prions pour la Côte D’Ivoire

Post du 23 octobre 2020

Ano Nianzou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *