« On nous lance des lacrymogènes parceque nous voulons juste avoir quelque chose pour nourrir nos enfants. Nous ne voulons pas voler. Malheureusement nous sommes dans un pays où une minorité a tout et décide tout pendant que les petits restent toujours au bas de l’échèle » J’ai donné la parole à Elysabeth. Elle fait partie des 3 commerçants qui ont été arrêtés par les force de l’ordre lors des affrontements entre « gendrames et jeunes commerçants à la Rivièra2 le jeudi 8 Avril 2021. Enfin de compte, ils ont été libérés, ce qui a fait baisser la tension

Vidéo et commentaire de Ano Nianzou, post du samedi 10 avril 2021

Pâques le temps d’une grande espérance

Par le par le Père Sylvain Kouassi du Saint Nom de Jésus

Dans ma question , j’ai parlé de symbolique de la Fête de Pâques .Le père Sylvain Kouassi du Saint Nom de Jésus vicaire des adultes à la Paroisse de la Sainte Famille de la Rivèra 2 a employé une parole plus appropriée: l’espérance.

Ayamé: Foutou sauce graine avec poisson du lac

Ayamé est une petite ville située à une quarantaine de minutes d’Aboisso. Un grand barrage hydro électrique y a été construit. Avec les pluies qui se raréfient, le lac ne retient plus suffisamment d’eau. On y pèche du poisson pour préparer la sauce graine avec foutou banane. Si vous allez rendre visite à votre fils ou fille au collège catholique Père Guillaume passez par la gare prendre un bon repas au » Maquis de la gare ». Le cadre est villageois et le repas est succulent.

Ce qui est passé n’est pas passé

Le monde ne change pas. Ce qui est passé n’est pas passé. Ce qui est passé est notre présent et notre futur. Il est notre boussole et constitue des taches indélébiles dans notre mémoire, sur notre corps. Le passé est dans chacun des actes que nous posons. Il nous guide. Il nous conseille.

Le pays a été totalement paralysé au cours de ses onze dernières années. Ce que nous avons vécu à des niveaux divers fonctionne comme les freins d’un vieux camion de transport de sable. On aura beau parfois appuyer à fond sur la pédale, le véhicule avance. La charge est trop lourde. Le circuit de freinage est mal entretenu. Le conducteur porte en lui des souffrances : sa mère est malade. Ses enfants ne trouvent pas d’emploi. Sa maison est détruite…

C’est une manière d’expliquer que Les lourdeurs d’hier, déséquilibrent notre quotidien. En théorie, on répète à satiété que le passé est dépassé. En réalité le passé est un poison inoculé en nous. Nous ne pouvons  rien contre. Si tel n’était pas le cas, à quoi servirait la commémoration depuis 2000 ans de la résurrection et du retour triomphal de Jésus à Jérusalem, le dimanche des rameaux ? On peut se dire : « Jésus est mort, laissons tomber cette affaire ! ». Non. Chaque catholique continue de fêter ce temps extraordinaire de la résurrection.

Cela étant, nous pouvons réduire l’effet nocif du poison qui est en nous. Faire l’effort d’avancer avec nos lourdeurs. Considérer le passé comme un vaccin bienfaisant.

 Cela est possible, si ceux qui portent le mal comme un trophée,  se remettent cause, en posant de manière concrète des actes d’apaisement : «  Voici ma main.  J’ai changé. Je n’ai ni Kalache ni machette. N’aie plus peur de moi. Je ne te ferai plus aucun mal » ?

Chacun de nous attend ce renversement de valeur du côté de ceux qui ont laissé des traces…

Le premier acte de ce renversement de valeur est l’acceptation du retour du président Laurent Gbagbo sur la terre de ses ancêtres.

Ano Nianzou

www.anonianzou.com

Photo faite à Konanhiri en 2010. Texte et image de Ano Nianzou

Gadji Celi: jusqu’au bout

J’ai de l’admiration pour Gadji Céli. C’est un artiste. Un grand. Un homme courageux. Il chante et danse. Mais il est surtout un homme qui va jusqu’au bout de ses idées; jusqu’au bout du combat pour la liberté et la démocratie dans son pays. Il était aux côtés du président Laurent Gbagbo à Abidjan jusqu’aux derniers jours quand l’armée française a achevé son coup d’état. Il est parti en exil en France. Il a mis son talent au service du combat pour la libération de son ami Laurent Gbagbo.

Je l’ai rencontré sur le chemin de l’exil. Mon fils et moi venions tout juste de franchir la frontière qui sépare la Côte D’Ivoire du Ghana. Nous nous sommes simplement regardés; puis nous avons continué notre chemin. Il s’est engouffré dans une Mercedes bleue. Comme moi, le pays était subitement devenu un enfer. Tout abandonner derrière nous, Avancer jusqu’au bout dans l’inconnu.

Par la suite, j’ai suivi de loin son combat à l’étranger pour la libération du Président du pénitencier de Scheveningen.

Ano Nianzou

La guerre est arrivée

J’ai publié cette vidéo sur YouTube en 2020. Lors de la guerre du troisième mandat. Elle a recueilli 243914 visites. C’est une prouesse médiatique. C’est aussi une reconnaissance pour un travail sur le terrain de l’information dans les moments extrêmement difficiles. 150 articles sur la Côte D’Ivoire sont disponibles sur mon site web: www.anonianzou.com. Soutenez mes actions par vos dons. Certes je me déplace à moto pour minimiser les coûts du transport . Les équipes doivent être étoffées. Un matériel plus performant est nécessaire. Voici mon mail: nianzouano46@gmail.com /. Vous pouvez aussi laisser un message au 2250708427848

Priez pour moi. Je vous embrasse. Ano Nianzou

Vin Calvet Cabernet Sauvignon

Ce vin est bon pour le prix. La bouteille était « soldée » à 4000 F » Il n’est pas moelleux mais il est doux avec une saveur qui est propre. Il est recommandé quand on veut faire une longue sieste après le repas