Le livre de la semaine

Le dimanche 7 mars 2021 je parlerai de mon livre  » Sous les bombes de Char-kozy ».L’œuvre est disponible chez l’éditeur, aux Editions L’Harmattan en France. Le livre a été écrit en 2013 et porte sur le quotidien d’un exilé qui a quitté son pays la Côte D’Ivoire le 11 avril 2011 pour trouver refuge dans un petit village « Egbazu » au Ghana. « Egbazu » veut dire marécage. Effectivement le lieu est situé dans une zone marécageuse, encadrée par la mer et la lagune. Le contrat qui me liait à la maison d’édition était de 3 années à partir de 2013. Depuis 5 ans le contrat est échu. En ce moment je me prépare pour le rééditer. J’étudierai les propositions venant des maisons d’édition . Ano Nianzou

Voici la couverture que j’avais proposée à l’éditeur. Mais il a fait un autre choix qui est un tableau de Ekpalè Nianzou. La nouvelle édition du livre va reprendre la couverture de départ qui est plus explicite. Elle montre Sidiki Bakaba l’un des grands acteurs noir de sa génération et moi sous les bombes françaises à la résidence du président Laurent. le 9 avril 2011. Ano Nianzou
Un témoin raconte les circonstances de l’arrestation du ministre Assoa Adou le 7 janvier 2015

Africains Yako2

Les africains yako (2) qui vous a dit que nous devons porter les poubelles de l’humanité sur la tête ?
Pardon le monde évolue; évoluons aussi dans nos têtes, surtout protégeons nos têtes des fardeaux inutiles. Post de Ano Nianzou