Union de prière pour Serges Koffi

Peut être une image de 1 personne et texte

Serges Koffi est un jeune journaliste, spécialisé dans les enquêtes pointues sur la société ivoirienne. Il travaille généralement sur les dossiers sensibles.. Surtout il se battait pour la libération des prisonniers politiques et pour l’avènement d’une société démocratique fondée sur la liberté de presse. Il basait ses publications sur des enquêtes approfondies. Il a été interpelé le 7 mai 2020 par les agents de la direction de l’informatique et des traces technologiques (DITT). Arrêté sur dénonciation, le jeune journaliste a connu des vertes et des pas mûres selon ses avocats. Depuis son épouse Aneyi Kouassi Antoinette et son fils qui porte le prénom célèbre de ” Altit” Junior, âgé de 10 mois, n’ont pas pu lui rendre visite à cause de l’épidémie de la covid qui restreint les visites aux prisonniers. Antoinette a déménagé de la maison où il habitait pour vivre chez ses beaux parents à Bingerville. Le loyer était lourd. Elle remercie le FPI qui a pris en charge le traitement de son enfant malade: les visites à l’hôpital Don Orion de Bonoua, les analyses, les ordonnances. Union de prière pour la libération de Serges Koffi.. Ano Nianzou

Deux femmes, deux histoires particulières

Dja Amoin Philomène explique que “son mari Koffi Jean Mauricine a été arrêté à M’Batto et conduit à la Maca à Abidjan, il y a six mois de cela. Il avait participé à une marche. Après, les forces de l’ordre sont venus le prendre. Depuis je m’occupe de mes deux enfants: Koffi Aya 10 mois et Koffi Kouadio David Parfait 10 ans. j’ai reçu deux fois 10 000 F.CFA d’une maman de bonne volonté du FPI. Mes enfants et moi vivons une situation difficile: nous ne pouvons pas voir notre “papa” et nous manquons de tout.

2.Mme Gondo Pâcome: Je suis l’épouse de Gondo Pacôme, mandat d’arrêt du 18/05/2021, enlevé le 7 mai 2021 à Divo. Je dis que mon mari a été enlevé parcequ’il a été invité par le maire Amedé , à une cérémonie. Il s’y est rendu et c’est là qu’il a été arrêté. Jusqu’à ce jour , je n’ai pas informé mes 2 deux enfants. Le faire aurait causé un grand traumatisme. ils ne savent pas que leur papa est en prison. L’aîné, Gondo Yvane Junior a été admis au BEPC cette année. Avec mon petit commerce je soutiens ma famille et je paye le maître de maison. Dieu nous aide

Mes frères morts de deux balles dans la tête

Rencontre avec Dali Paméla

Elle était présente parmi les femmes des prisonniers politiques. Elle n’a pas voulu répondre à mes questions. Elle n’a pas souhaité se faire prendre en photo de face. Et pour causse ! Sa famille a été décimée pendant la guerre. Ses deux frères Zogbo Sery Samuel et Dali Désiré sont morts dans des conditions atroces. Ils étaient soldats dans l’armée( Les FANCI). Les gens sont venus à la maison. Ils les ont exécutés de plusieurs balles dans la tête devant notre maman. A la suite de cela elle a fait une dépression. J’ai pris maman et nous sommes allés en exil au Ghana. J’y suis restée pendant cinq années. Présentement j’ai deux autres frères qui sont rentrés d’exil quand on leur a donné l’assurance qu’ils pouvaient revenir au pays à la faveur de la réconciliation. Dès leur retour , ils ont été à nouveau arrêtés. Ils sont au bâtiment C. Je suis seule à m’occuper d’eux. grâce à mon commerce de produits cosmétiques. J’ai reçu du FPI et cela à deux reprises du riz, huile et savon.

Dieu a fait un miracle

Je prie pour les prisonniers politiques. J’ai beaucoup prié pour Serges Koffi et sa famille. Dans mes prière je demandais à Dieu de me faire rencontrer sa famille. J’avais vu une fois sur le net son épouse. Mais je n’avais son contact pour la joindre. Le lundi 2 juin 2021, je me rend à l’audience que le président Laurent Gbagbo a accordée aux épouses des prisonniers politiques. Après mille et une tracasseries, j’accède à la salle. Je trouve une place au fond. Je commence mes interviews. Je m’adresse à une jeune dame , toute timide, assise derrière moi. Elle accepte de parler: tenez-vous bien: je tombe pile sur la femme de mon jeune camarade Serges Koffi !

Voici ce qu’elle a partagé avec moi:” Mon mari est en prison depuis plus d’une année. Je l’avais vu au début de son arrestation. Présentement toute visite est interdite. Je ne peux plus le voir à cause de la covid qui rend la visite aux prisonniers impossible. Serges et moi avons un enfant. L’autre petit garçon à côté du mien est celui d’un autre prisonnier. Depuis l’arrestation de Serges Koffi, j’ai déménagé de la maison. Je ne pouvais plus faire face aux loyers. Mon enfant et moi vivons présentement chez mes beaux parents à Bingerville, au quartier Attiékro.

J’adresse mes remerciements à la direction du FPI. Elle prend entièrement en charge les soins de mon enfant, Adon Yapo Altit qui porte le nom du grand maître Altit Emmanuel. J’ai intégré la Cofed, une association regroupant les épouses des prisonniers politiques.”

Ano Nianzou

La voix merveilleuse de Christèle Barthe

C’est la chorale Sacré chœur de Jésus qui a chanté lors de la messe de 11h du dimanche 1er août 2021 à la paroisse de la Sainte Famille de la Rivièra2. La présidente se nomme Christèle Barthe. Elle a une voie merveilleuse. Elle nous chante:” Je rends grâce au Seigneur pour tous ses bienfaits…”

Le père Sylvain Kouassi a célébré la messe de 11 H du dimanche 1er Août 2021 à la paroisse de la Sainte Famille de la Riviera 2. Le message a retenir de l’homélie est ceci: Dieu entend nos sollicitations. Le peuple d’Egypte se plaint de sa nouvelle condition. Il réclame de la nourriture comme par le passé. Dieu écoute leurs complaintes et répond favorablement en leur donnant de la nourriture en abondance. Mais attention ! Ne limitons pas notre marche vers Dieu parceque nous avons des besoins à combler. Ne plongeons pas dans la paresse parceque “Quelqu’un va résoudre tous nos problèmes. N’ayons pas un rapport “utilitaire et intéressé avec Dieu”. Notre “essentiel ne doit pas être exclusivement basé sur nos besoins matériels. “Je vous invite à demeurer fidèles à la parole de Dieu qui nous transforme” a conclu le père Sylvain Kouassi

Michel Buitruille: la légende de la publicité

Il y a des personnalités devenues célèbres par l’agriculture: Sansan Kouao. Une personnalité respectée très attachée au président Laurent Gbagbo. Il a quitté la Côte d’Ivoire après les tristes évènements du 11 avril 2011 pour se réfugier au Ghana où il est décédé. Certains ont occupé le devant de l’actualité par leur réussite dans le transport notamment N’zikan qui a développé une compagnie qui fait la fierté de notre pays. Enfin d’autres, les plus nombreux, ont atteint la gloire par la politique.

Buitruille Michel est l’étoile et le fondateur de la communication publicitaire, la première grande marque du métier en Côte d’Ivoire. Un artiste, un homme libre dans la tête , dans ses prises de positions et dans ses actions. Si vous cherchez un béni-oui-oui pour vous encourager sur votre chemin, ne comptez pas sur lui. Par contre si vous voulez posez des actes novateurs et enrichissants pour la communauté, le célèbre publicitaire vous accompagnera. C’est cette liberté de choix qui fait de lui un homme solitaire loin des castes, de l’esprit étriqué de famille et de la politique.

Très jeune, il a monté son agence de publicité sous le Label MBA. Sans complexe il a pris part au premier festival de publicité qui s’est tenu à Venise en Italie, avec des créations nouvelles inspirées des traditions et cultures ivoiriennes. Ainsi ses campagnes de publicité ont toujours été des cours sur la culture africaine : les premières publicités de la société Shell pour le lancement du” Faitou Butagaz”, les Assurances vie Stamvie , la Loterie Nationale (Lonaci) en Côte d’Ivoire. De grandes campagnes de publicité pour de grandes sociétés nationales et internationales.

Par la suite Michel Buitruille a développé d’autres secteurs de la communication notamment la photo par de grandes expositions sur le parvis de l’Hôtel de ville à Abidjan, dans les jardin de la RTI et à la fondation Felix Houphouet Boigny pour la recherche de la paix à Yamoussoukro. La légende de la communication ne monte plus sur sa moto de marque Harley Davidson. Il m’expliquait “qu’il avait pris de l’âge et qu’il n’avait pas assez de force pour la déplacer”. Le publicitaire s’est engagé dans des actions humanitaires. En 2002 lorsque la ville de Bouaké a été prise par les armées rebelles, il a monté une chaine de solidarité qui a marqué les esprits. Mobiliser les ivoiriens à venir en aide aux victimes de la guerre par la mise en place d’un grand réseau de volontaires pour le transport des victimes de manière bénévole des zones occupées vers Abidjan. C’est toujours dans le même esprit qu’il continue d’œuvrer pour la dénonciations des abus sous toutes les formes et pour la libération des prisonniers politiques: “Libérez Laurent Gbagbo”. “Libérez Pulcherie Gbalé” . “Liberez N’dri Narcisse”. Ironie de l’histoire, Buitruille Michel n’a jamais été honoré par une décoration, ni occupé une haute fonction étatique!

Ano Nianzou