Les difficultés s’accentuent avec la rentrée scolaire

Classes surchargées, difficultés à trouver une place dans une école du quartier. Problème de transports à résoudre. Transports en commun bourrés à craquer. Des questions de nourriture à régler puisque parents et enfants ne rentrent que le soir à la maison. Comment trouver un ami ou un parent dans une ville lointaine ou caser l’enfant pendant l’année scolaire. Des frais de scolarité qui grimpent en cascade. Le transport aussi!

La rentrée scolaire est très compliquée pour tout le monde. Chaque parent pleure quand il pose les pieds au collège ou à la librairie. Les frais de scolarité ont connu une hausse inattendue. Entre temps la ministre .nouvellement nommée et qui hérite de la décennie de désastre causée par son prédécesseur Kandia ,s’engage dans une grande satisfaction du travail bien fait sur les réseaux sociaux en s’autoproclament meilleur ministre de tous les temps !

Ainsi va la Côte d’Ivoire. On ne trouve pas de solution aux problèmes. On creuse un gros trou; on les entasse dedans ; puis on avance vers un autre gros trou… Ainsi de suite

Ano Nianzou

Nous irons jusqu’au bout dans le fin fond de nos poches

Depuis une trentaine d’années, nous crions pour la liberté et la démocratie. Nous crions contre la maltraitance ; les abus; les emprisonnements injustifiés ; nous crions contre les pouvoirs politiques qui n’ont aucun lien avec la base, les pauvres, les démunis, les malades. Des pouvoirs aveugles qui décident de détruire  un quartier entier dès 4 h du matin, sans avoir au préalable trouvé un point de chute pour les familles en difficulté. Nous crions pour les prisonniers politiques. Au cours de ces dix dernières années, comme tant d’autres, nous avons beaucoup écrit et hurlé contre le long emprisonnement injustifié de l’une des plus grandes intelligences de la planète. Laurent Gbagbo.

Le site reçoit des centaines de félicitations et d’encouragements de part le monde. Nous vous en remercions. Mais cela ne suffit pas. Il faut davantage de mayens. Ne nous laissez pas sombrer parceque nous ne pouvons pas continuer de marcher dans le désert sans oasis et surtout sans réserve en eau.

S’il vous plaît, apportez nous des appuis concrets par orange Money

00 225 07 08 42 78 48

SVP, publiez vos annonces de publicité sur nos pages. Contactez-nous par sms au

00 225 07 08 42 78 48

SVP, invitez-nous à vos évènements importants. Nous serons présents

SVP, apportez-nous des nouvelles idées.

Dans l’attente, nous irons jusqu’au bout de nos poches

Ano Nianzou www.anonianzou.com

Edito de Ano Nianzou

RESPECTONS LA CONSTITUTION

Peut être une image de 6 personnes

C’est triste d’être noir. Nous avons une maladie : la négrine. Ce mot le président Laurent Gbagbo et son ami Sidiki Bakaba l’utilisent beaucoup quand ils parlent de nos comportements à tous les niveaux: politique, économique, social… Souvent nous voyons clairement que ce que nous faisons conduit au désastre. Peu importe! Nous allons utiliser tous les moyens pour faire ce que nous avons décidé. Le président guinéen a fait son premier mandat. Sans problème. Il en fait un deuxième sans problème. Il s’engage comme un camion fou dans le mur pour le troisième. Partout on lui dit “Président, ton affaire de troisième mandat n’est pas bon. Quitte dans çà !”Quitter dans 3ième mandat lui Alpha Condé ? Jamais , jamais il ne quittera dans ça ! Jamais . Le pays a besoin de lui.C’est l’erreur fatale. “Son petit” qui est peut-être son neveu, un proche de la famille, un enfant qu’il a certainement vu grandir, à qui il remettait quelques petites pièces de monnaie autrefois lui a porte un coup fatal dans le dos. Il titube et tombe. Son pouvoir s’est envolé en un rien de temps .A partir de cet exemple nous devons comprendre que rien ne repose dans cette terre sur un socle indéboulonnable. Il faut aussi se mettre à l’esprit que des termes comme “tout est géré”, “tout est bouclé” engendrent une fin brutale et inattendue. Des personnalités intelligentes, puissantes, avec les coffres remplis d’argent ont fait de ces petites phrases leurs hymne de gloire. Où sont-ils ?

Dans ces conditions pourquoi ne pas être modeste en écoutant les populations quand on détient les rênes du pouvoir. Si elles te disent qu’elles ne veulent pas de 3-ième mandat. Tu écoutes, tu fais tes valises et tu leur demandes une partie de la route. Ce qui est sûr c’est que , si l’argent t’intéresse, tu en auras toujours, si c’est la considération que tu recherches tu en auras également

Ano Nianzou

La covid la maladie “chouchou” du gouvernement

Il pleut ces derniers temps. Allons-y faire un tour à Adjamé. Nous terminerons notre visite par une maladie liée à l’insalubrité. Les eaux de pluie transforment certains quartiers en zones propices à toutes les infections. Le gouvernement recite souvent à la télévision les milles et unes précautions à prendre contre la covid. Ce sont de bonnes initiatives. Cependant cela ne suffit pas. Si les pouvoirs publics prenaient simplement une partie de l’argent et un peut de leur temps pour sensibiliser les populations sur les nombreuses maladies liées au manque d’hygiène dans les quartiers pauvres…l’espérance de vie allait gagner en années de vie supplémentaire

EDITO DE

ANO NIANZOU

LA COTE D’IVOIRE EN AOÛT 2021

Covid et insécurité galopante

Depuis l’éclatement de la Covid le charismatique Abekan Norbert Eric est monté sur le front de la sensibilisation: portez vos masques, respectez les mesures barrières, lavez vos mains. Il n’a pas changé sa ligne d’action. Dans sa paroisse le masque est obligatoire. Dans cette affaire de covid, la Côte d’Ivoire n’a pas proposé ne solution propre. Une bonne partie des aides pour combattre la maladie vient de l’étranger. Lorsque ses aides arrivent, une grande publicité et faite lors du débarquement des produits, puis on les retrouvent dans les circuits de distributions parallèles: marchés, bordure de route…Quant à l’insécurité, elle est galopante et les lieux de culte sont désormais des cibles. “Faisons attention” lance Le père Curé

Textes , photos, vidéos: Ano Nianzou www.anonianzou.com/ Solution Internet: Ekpalè Nianzou Thibault

Trop de travail à faire. La solidarité s’impose

Edito de ANO NIANZOU

On peut s’appeler “Service COMMUNICATION” On peut être Ano Nianzou, Willy BLA et bien d’autres autour de la planète . Aimer le président Laurent Gbagbo pour son idéal de lutte politique. Etre des combattants de la plume , multicolores , blancs noirs , jaunes et travailler au labourage pour une Côte d’Ivoire démocratique. C’est le plan du président Laurent Gbagbo. Il a fait sa part en payant au prix fort la liberté pour son pays. Il demande à chacun de nous, de le suivre. Il est en train de mettre en place un nouveau parti ouvert à tous. Je ne comprends pas comment dans ces condition certains sous la bannière d’un logo “Service communication” affutent leurs armes pour combattre leurs frères. je ferme la parenthèse sur ce point et revenons à l’essentiel

Laurent Gbagbo connait son pays dans les moindres détails. Quand un problème se pose, il va en faire l’historique. Comme pour les WE .” En 2005 déjà, explique-t-il, quand j’étais aux affaires, j’étais en Angola, je partais pour le Rwanda, quand on m’a annoncé que des massacres avaient eu lieu à Duékoué. Après ça, il y a eu les événements de 2010-2011 où ce peuple là encore a payé un grand prix. Des morts, des morts, des morts. Ce que nous devons rechercher , c’est la fin de ce cycle de morts politiques. On doit pouvoir faire la politique sans qu’il n’y ait de morts. C’est pourtant facile à comprendre mais beaucoup ne le comprennent pas. Le coûte que coûte n’existe pas en politique”

Après l’historique , il montre comment sortir du guêpier:” Ce que nous devons rechercher, c’est la fin de ce cycle de morts politique. On doit pouvoir faire de la politique sans qu’il y ai des morts…”

De la stratégie du contournement du cailloux, le célèbre prisonnier de La Haye, nous sensibilise en demandant à chacun “de faire de la politique sans qu’il y ai des morts”

Ano Nianzou Conseiller du président Laurent Gbagbo

pour la documentation et Internet

Une belle épouse , un beau sourire

Edito de la semaine

Le dimanche 14 août 2021 a été un beau moment pour moi. J’étais au mariage de Armel et Honorine. Ce n’est pas souvent que je prends un temps de repos , loin du combat politique au quotidien. Je m’habille souvent en pagne et j’ai aimé les vêtements traditionnels des nouveaux mariés. Pour cette semaine qui commence , j’ai pensé que mon pays mérite un beau sourire

Laurent Gbagbo: un comité balèze

Dans les semaines qui viennent Laurent Gbagbo va mettre sur pied “un comité balèze de préparation du congrès. Ceux qui veulent faire partie doivent se signaler auprès du secrétaire général Assoa Adou. Il faut des jeunes et des personnes âgées, des femmes et des hommes. Il faut des ruraux et des urbains. Tout. Il faut éviter tout ce que nous avons fait dans le passé et qui n’a pas marché et mettre ce que nous n’avons pas mis et qui peux nous sauver”

Laurent Gbagbo ne veux plus laisser son nouveau parti aux mains d’une minorité de caciques “accrochée aux postes ” ; qui aime “palabre” et fait la pluie et le beau temps. Chacun de nous a sa place dans la grande aventure politique qui démarre avec Laurent Gbagbo.

Ano Nianzou

Gbagbo AYOKA…GBAGBO AYOKAKA…

Le président est une personnalité extraordinaire. On le torture. On le jette en prison pendant dix années. Ils se disent qu’en agissant de la sorte le peuple ivoirien va l’oublier. Les grandes puissances qui gèrent la planète ont pensé qu’il suffisait d’enfermer le président ivoirien dans les quatre murs du pénitencier de La Haye pour avoir les mains libres et agir comme elles veulent en Côte D’Ivoire un pays immensément riche. Dix années sont passées. Le vieil homme est devenu un model universel de la lutte contre l’occident, usurpateur des pays pauvre. Que pense-t-il de ces longues années d’emprisonnement? Garde t-il rancœur envers ses adversaires politiques qui ont monté le coup? Sur ces question la réponse de Laurent Gbagbo est la boutade du dépassement du cailloux: “On ne dois pas se blesser sur ce cailloux qui barre le chemin. On ne doit pas non plus s’arrêter pour chercher à l’enlever. Ce n’est pas nous qui l’avons mis là. Pourquoi on va l’enlever ? Il faut contourner le cailloux”

La boutade ne concerne pas seulement le président Affi N’guessan. Bien d’autres personnalités politiques d’ici et d’ailleurs s’y retrouvent

Ano Nianzou. Edito N°1 du 11 août 2021

Laurent Gbagbo: portez la bonne nouvelle à l’intérieur du pays.

Laurent Gbagbo:” … Je convie tout le monde à retourner à l’intérieur du pays pour apporter la bonne nouvelle. La bonne nouvelle du dépassement du cailloux. On ne doit pas se blesser sur ce cailloux. On ne doit pas s’arrêter non plus pour chercher à l’enlever. Ce n’est pas nous qui l’avons mis là. Pourquoi on va l’enlever? Il faut contourner le cailloux et apporter la nouvelle du contournement du cailloux dans tout le pays…”

Ano Nianzou