Michel Buitruille: la légende de la publicité

Il y a des personnalités devenues célèbres par l’agriculture: Sansan Kouao. Une personnalité respectée très attachée au président Laurent Gbagbo. Il a quitté la Côte d’Ivoire après les tristes évènements du 11 avril 2011 pour se réfugier au Ghana où il est décédé. Certains ont occupé le devant de l’actualité par leur réussite dans le transport notamment N’zikan qui a développé une compagnie qui fait la fierté de notre pays. Enfin d’autres, les plus nombreux, ont atteint la gloire par la politique.

Buitruille Michel est l’étoile et le fondateur de la communication publicitaire, la première grande marque du métier en Côte d’Ivoire. Un artiste, un homme libre dans la tête , dans ses prises de positions et dans ses actions. Si vous cherchez un béni-oui-oui pour vous encourager sur votre chemin, ne comptez pas sur lui. Par contre si vous voulez posez des actes novateurs et enrichissants pour la communauté, le célèbre publicitaire vous accompagnera. C’est cette liberté de choix qui fait de lui un homme solitaire loin des castes, de l’esprit étriqué de famille et de la politique.

Très jeune, il a monté son agence de publicité sous le Label MBA. Sans complexe il a pris part au premier festival de publicité qui s’est tenu à Venise en Italie, avec des créations nouvelles inspirées des traditions et cultures ivoiriennes. Ainsi ses campagnes de publicité ont toujours été des cours sur la culture africaine : les premières publicités de la société Shell pour le lancement du” Faitou Butagaz”, les Assurances vie Stamvie , la Loterie Nationale (Lonaci) en Côte d’Ivoire. De grandes campagnes de publicité pour de grandes sociétés nationales et internationales.

Par la suite Michel Buitruille a développé d’autres secteurs de la communication notamment la photo par de grandes expositions sur le parvis de l’Hôtel de ville à Abidjan, dans les jardin de la RTI et à la fondation Felix Houphouet Boigny pour la recherche de la paix à Yamoussoukro. La légende de la communication ne monte plus sur sa moto de marque Harley Davidson. Il m’expliquait “qu’il avait pris de l’âge et qu’il n’avait pas assez de force pour la déplacer”. Le publicitaire s’est engagé dans des actions humanitaires. En 2002 lorsque la ville de Bouaké a été prise par les armées rebelles, il a monté une chaine de solidarité qui a marqué les esprits. Mobiliser les ivoiriens à venir en aide aux victimes de la guerre par la mise en place d’un grand réseau de volontaires pour le transport des victimes de manière bénévole des zones occupées vers Abidjan. C’est toujours dans le même esprit qu’il continue d’œuvrer pour la dénonciations des abus sous toutes les formes et pour la libération des prisonniers politiques: “Libérez Laurent Gbagbo”. “Libérez Pulcherie Gbalé” . “Liberez N’dri Narcisse”. Ironie de l’histoire, Buitruille Michel n’a jamais été honoré par une décoration, ni occupé une haute fonction étatique!

Ano Nianzou

Gagner sa vie par les ballerines, tapettes et derrière-cordes

Youssouf est un jeune qui vient du Mali. Comment survivre dans une grande capitale comme Abidjan en Côte d’Ivoire ? Il n’a pas quitté son village pour “venir regarder la mer”. En attendant de continuer son chemin vers l’Europe il a trouvé son créneau pour gagner de l’argent. Vendre des chaussures pour femmes sur la chaussée, non loin du marché de Port-Bouët. Il paye ses taxes municipales. Il n’a pas de problème pour le moment avec la mairie. Parceque à n’importe quel moment des collecteurs d’impôts peuvent lui arracher son stock de chaussures au motif qu’il occupe la voie publique de manière illégale!

Portrait de papy Abou Cissé.

Abou Cissé est l’oncle maternel du président Alassane Dramane Ouattara. Il a expliqué le 4 janvier 2014 ” qu’il avait vendu ses deux villas pour soutenir son oncle dans son combat pour son accession au pouvoir”. Il fallait du courage pour parler à visage découvert en cette année 2014. C’est quelqu’un qui n’a pas peur et qui depuis la prise de pouvoir par le régime en place n’a de cesse d’exprimer clairement ses critiques sur la politique de son oncle. Abou Cissé était présent à la rencontre du vendredi 30 juillet 2021

Pêcheur de langoustes, carpes, dorades et tortues

Geoffroy le pêcheur parle de son métier. Il vit dans une cabane en bordure de mer avec sa famille. Dans la matinée entre 7 et 8 H, il descend de la pêche dans le quartier des Béninois où il habite. Souvent il attrape des carpes, dorades et langoustes. De temps à autres, il fait de grosses prises telles que tortues de mer et requins.

Emmanuel cherche son Jeton, son Togo et son Gbessais

LES JEUNES SONT ENTRES DANS LE METIER DE COCOTIGUI. Le COMMERCE DE CABINE EST SATURE. DANS CHAQUE COIN DE RUE UN ADOLESCENT RESTE ASSIS TOUTE LA JOURNEE DEVANT SA CABINE. CHERCHER DE NOUVEAUX SECTEURS DE PROFITS S’IMPOSE .EMMANUEL EST EN CLASSE TERMINALE. IL S’EST INSTALLE SUR UNE VOIE PASSANTE AVEC SES SACS DE COCOS POUR CHERCHER JETONS,TOGOS ET GBESSAIS

Laurent Gbagbo: “Alpha Blondy, il n’est pas fou !”

Laurent Gbagbo : «Alpha Blondy, les gens disent qu’il est fou, mais il n’est pas fou ».La reggae star est deux personnalités à la fois. Il pose souvent des actes qui dépassent l’entendement. Ses frasques avec la femme sergent de police, son mariage avec la chinoise suivi d’un remariage avec sa toute dernière épouse alors qu’il n’a pas divorcé avec la chinoise. Ses crises de nerfs à Paris qui l’ont conduit souvent dans les postes de police. C’est sa première personnalité. La seconde est soft. Il est affable, accueillant. Il accepte de prendre des photos quand ses fans le sollicitent dans les aéroports ou lors de ses ballades dans la ville. Il affiche beaucoup de classe quand il est reçu dans les salons présidentiels. Derrière cette double personnalité se cache un homme d’affaires redoutable qui sait défendre ses « affaires » surtout ses bien immobiliers estimés à une cinquantaine de milliards de FCFA. Alpha Blondy reste une référence dans l’histoire de la musique dans le monde. Le Black venu d’Afrique qui a hissé haut le drapeau ivoirien bien avant Drogba.

Dans l’attente du secours

Dans l’attente du secours

Conduire un véhicule, se déplacer à moto ou à bicyclette nécessitent de l’attention. Demande beaucoup de concentration. On aura beau avoir une maîtrise du volant un accident lié à un cas imprévu, ou à l’erreur d’un autre conducteur peut provoquer un accident fatal. Quand cela arrive la journée est gâchée. Il faut attendre l’arrivée des sapeurs pompiers et de la police pour les constats d’usage. Le temps du transfert à l’hôpital. Les premiers soins. Eventuellement une opération chirurgicale. Souvent vous restez étendu sur le bord de la chaussée dans des positions inconfortables.

Il faut donc faire attention pour sauver votre vie et celle des autres. Les gens font de la vitesse pour gagner souvent 15 minutes sur le temps. Mais que représente une quinzaine de minutes par rapport au temps d’une vie ?

Les compagnies de téléphonie mobile, partout à la fois

Au départ les compagnies de téléphonie mobile ne s’occupaient que de téléphone. Vous achetez vos unités, vous appelez vos correspondants. Maintenant, elles ont étendu leurs activités partout à la fois. Elles jouent le rôle de banquiers en transformant votre téléphone portable en compte de dépôt d’argent. Elles ont des fonctions identiques à celles de sociétés de transferts d’argent. A partir de votre portable vous expédiez de l’argent au Burkina, Togo, France. Présentement elles se sont lancées dans l’assurance-vie et maladie ainsi que dans l’octroie de crédits. Elles vous offrent la possibilité d’acheter des produits de consommations courantes tels que les téléphones mobiles en 3 ou 6 mois. Le système marche relativement bien puisque ces différentes tractations se font en temps réel et ne demandent pas de présenter de papiers d’identité. Des questions  se posent : qui contrôle quoi dans toutes ces activités qui génèrent des milliards de profits ? L’état a-t-il des moyens de protéger les usagers ? Les consommateurs peuvent-ils contrôler leurs opérations d’autant que les choses se passent dans le virtuel et les traces sont peu maitrisables ? Consommez d’accord ; mais ouvrez l’œil en évitant bon nombre de gadgets virtuels

Fête de la tabaski : des accidents sur les parcs à bétail

Fête de la tabaski : des accidents sur les parcs à bétail

Le mardi 20 juillet 2021 a été une grande journée de recueillement, de prière et de partage pour les communautés musulmanes d’ici et d’ailleurs. A Abidjan, les marchés et magasins, le transport en commun ainsi que les embouteillages étaient en mode « pause ». Ce qui a caractérisé cette journée est également ce grand temps de partage où chacun apporte une part de viande et de nourriture à son frère, son voisin et son collègue de travail sans tenir compte de son obédience religieuse. Comme les années précédentes le prix des moutons et bœufs ont connu une envolée. Le mode de transport n’a pas été facile. Il fallait louer souvent à prix d’or camions et tricycles pour acheminer les animaux des parcs de fortune, vers les domiciles. Il faut dire que les bêtes notamment les bœufs ne se laissent pas faire. Ils cassent les cordes, attaquent vendeurs, acheteurs et bergers, provoquant des accidents graves dans les clôtures de fortunes.

Fête de la tabaski: des accidents sur les parcs à bétail

Fête de la tabaski : des accidents sur les parcs à bétail

Le mardi 20 juillet 2021 a été une grande journée de recueillement, de prière et de partage pour les communautés musulmanes d’ici et d’ailleurs. A Abidjan, les marchés et magasins, le transport en commun ainsi que les embouteillages étaient en mode « pause ». Ce qui a caractérisé cette journée est également ce grand temps de partage où chacun apporte une part de viande et de nourriture à son frère, son voisin et son collègue de travail sans tenir compte de son obédience religieuse. Comme les années précédentes le prix des moutons et bœufs ont connu une envolée. Le mode de transport n’a pas été facile. Il fallait louer souvent à prix d’or camions et tricycles pour acheminer les animaux des parcs de fortune, vers les domiciles. Il faut dire que les bêtes notamment les bœufs ne se laissent pas faire. Ils cassent les cordes, attaquent vendeurs, acheteurs et bergers, provoquant des accidents graves dans les clôtures de fortunes.