Bédié-Gbagbo: des moments difficiles

La rencontre du 10 mai 2010 entre Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié a été un moment exécrable pour les deux personnalités. Le prisonnier de La Haye, encore libre à l’époque des faits, s’est retrouvé seul face au trio Allasane Dramane Ouattara, représenté par Soro Guillaume, et Henri Konan Bédié. L’accueil a été épouvantable. Henri Konan Bédié est resté de glace. Pas un sourire devant la presse. Laurent Gbagbo s’est plié en quatre pour faire partager son point de vue à son grand frère. Bédié est resté figé sur ses positions. Je n’ai pas assisté à l’entretien, mais à l’observation, je sentais que la rupture était consommée. A partir de ce 10 mai 2010 la guerre d’avril 2011 et ses conséquences sont devenues une option prioritaire pour l’opposition RHDP. Ceux qui ont approché le président Bédié disent qu’il a de la compassion. Il ne parle pas beaucoup. Il écoute. Il aspire de temps à autre une bouffée de son cigare. Cela dit l’autre côté de son tempérament serait qu’il garde rancune. Avec le temps et toutes les maladresses du président Alassane Dramane Ouattara les relations entre les deux personnalités ivoiriennes ont désormais un gout de piment sec et dur, difficile à avaler. A l’opposé, c’est le temps d’une lune de miel que nous observons entre Laurent et Henri. Que le PDCI mette en place un comité d’accueil pour l’arrivée de Laurent Gbagbo est le signe d’une nouvelle Côte d’Ivoire qui se met surement en place. Le RDR va t-il prendre le train en marche ? Tout est possible en politique. Ano Nianzou

Photo archive ANO NIANZOU

La date d’arrivée de Laurent

La date d’arrivée devrait être précisée cette semaine du lundi 3 au dimanche 9 mai 2021 selon le ministre Assoa Adou. C e n’est pas la première fois que la date fixée a été remaniée.

TOSHIBA Exif JPEG

Ces jeunes chicotent le diable

Les jeunes ivoiriens vivent de très grosses difficultés: les emplois rares, la maladie, la sorcellerie , la faim et la drogue développent la précarité au niveau des jeunes. Aussi Edoukou Felix et ses amis veulent par des campagnes d’évangélisation dans les lieux publics reconstruire une société plus juste

Laurent Gbagbo arrive !

Laurent arrive avec plein de joie dans le cœur. Nous aussi . Partout où nous sommes, que la joie inonde nos cœurs. Il n’a pas reculé devant l’adversité. Nous aussi. Union de prière pour le retour du président Laurent Gbagbo

Comment le retour de Laurent Gbagbo va se passer

Une analyse de Ano Nianzou.

Sincèrement, je ne sais pas grand chose sur ce retour. Qui va transporter Laurent Gbagbo sur Abidjan ? L’état de Côte d’Ivoire ? Les Nations Unis ? Qui va assurer sa sécurité sur le sol de son pays natal? Les troupes onusiennes. Les FRCI ? Où va-t-il habiter? Dans sa cour familiale au Golf ? Dans une résidence de fonction ? Je me pose beaucoup de questions. Il est vrai que le peuple de Côte d’Ivoire dans sa grande majorité a gagné le combat pour sa libération et son retour. Maître Habiba, je t’interroge: où allons nous ? Le ministre Assoa Adou: à quand la prochaine rencontre pour nous informer ?Dans l’attente je me contente de publier des images qui datent de 2006. Laurent Gbagbo a pris le temps, en plein ciel, de parcourir l’allée et saluer chacun des passagers du vol inaugural.

La question des otages en Côte d’Ivoire

Dans mes recherches dans les photothèques j’ai retrouvé une belle image de mon beau frère N’dri Narcisse directeur de cabinet du président Henri Konan Bédié. Il a été arrêté en même temps que le secrétaire général du PDCI Guikahué Maurice, lors de la guerre du troisième mandat. Alassane Dramane Ouattara a” tendu la main” à Henri Konan Bédié qui à son tour a décidé “d’aider” Alassane Dramane Ouattara. Paroles en l’air ? Messages codés ? N’dri Narcisse est toujours en prison à la Maca tout comme bon nombre de jeunes arrêtés suite aux mêmes évènements. Une chose est certaine rien n’a bougé. Union de prière pour une vraie paix, une vrai réconciliation

Laurent Gbagbo ne demande pas des milliards…

Ces jours-ci, des internautes ont calculé que le président Laurent Gbagbo va percevoir des milliards de la CPI, en guise de dommages et intérêts. Du coup le président ivoirien se trouve parmi les personnalités les plus riches du monde. En réalité, si son combat se résume à des milliards à encaisser, cela revient à dire que l’on n’a rien compris de sa culture politique. Au plus fort de la guerre en mars-avril 2011, les grandes puissances lui ont fait deux propositions. Première proposition: “Tu te tais; tu prends tes bagages et ta famille. On vous transporte aux USA. Vous n’avez plus de soucis. On prend tout en charge: appartements , véhicules , sécurité rapprochée, nourriture, santé, argent de poche, compte bancaire garni. En contrepartie tu laisses de côte cette affaire de décompte de voix et tu déclare que Alassane Ouattara Dramane est sortie vainqueur des urnes.”

Deuxième proposition: Si tu n’acceptes pas la première proposition et que tu insistes en disant que tu es le vainqueur du vote nous allons vous tuer: on va bombarder ton pays. On va bombarder ta résidence.. Si tu sors vivant, on va te capturer et t’enfermer à jamais dans un pénitencier”

Laurent Gbagbo a choisi sa voie. Résister. Aller jusqu’au bout. Faire comprendre à l’occident que le temps des nègres de pacotille est du passé. Le moment où l’on obtenait tout des rois nègres avec simplement du tissu, des chapeaux, du whisky et autres pacotille est passé. Cela fait 10 ans . 11 avril 2011; 11avril 2021. Le président Ivoirien traverse l’enfer dans la dignité et bouleverse par son courage l’histoire du monde.

Allons donc à l’essentiel. Laissons de côté les questions de pacotille. Laurent Gbagbo sait d’où il vient et où il va. Adhérons à son idéal et restons à l’écoute.

Ano nianzou

Ce qui est passé n’est pas passé

Le monde ne change pas. Ce qui est passé n’est pas passé. Ce qui est passé est notre présent et notre futur. Il est notre boussole et constitue des taches indélébiles dans notre mémoire, sur notre corps. Le passé est dans chacun des actes que nous posons. Il nous guide. Il nous conseille.

Le pays a été totalement paralysé au cours de ses onze dernières années. Ce que nous avons vécu à des niveaux divers fonctionne comme les freins d’un vieux camion de transport de sable. On aura beau parfois appuyer à fond sur la pédale, le véhicule avance. La charge est trop lourde. Le circuit de freinage est mal entretenu. Le conducteur porte en lui des souffrances : sa mère est malade. Ses enfants ne trouvent pas d’emploi. Sa maison est détruite…

C’est une manière d’expliquer que Les lourdeurs d’hier, déséquilibrent notre quotidien. En théorie, on répète à satiété que le passé est dépassé. En réalité le passé est un poison inoculé en nous. Nous ne pouvons  rien contre. Si tel n’était pas le cas, à quoi servirait la commémoration depuis 2000 ans de la résurrection et du retour triomphal de Jésus à Jérusalem, le dimanche des rameaux ? On peut se dire : « Jésus est mort, laissons tomber cette affaire ! ». Non. Chaque catholique continue de fêter ce temps extraordinaire de la résurrection.

Cela étant, nous pouvons réduire l’effet nocif du poison qui est en nous. Faire l’effort d’avancer avec nos lourdeurs. Considérer le passé comme un vaccin bienfaisant.

 Cela est possible, si ceux qui portent le mal comme un trophée,  se remettent cause, en posant de manière concrète des actes d’apaisement : «  Voici ma main.  J’ai changé. Je n’ai ni Kalache ni machette. N’aie plus peur de moi. Je ne te ferai plus aucun mal » ?

Chacun de nous attend ce renversement de valeur du côté de ceux qui ont laissé des traces…

Le premier acte de ce renversement de valeur est l’acceptation du retour du président Laurent Gbagbo sur la terre de ses ancêtres.

Ano Nianzou

www.anonianzou.com

Photo faite à Konanhiri en 2010. Texte et image de Ano Nianzou

Gadji Celi: jusqu’au bout

J’ai de l’admiration pour Gadji Céli. C’est un artiste. Un grand. Un homme courageux. Il chante et danse. Mais il est surtout un homme qui va jusqu’au bout de ses idées; jusqu’au bout du combat pour la liberté et la démocratie dans son pays. Il était aux côtés du président Laurent Gbagbo à Abidjan jusqu’aux derniers jours quand l’armée française a achevé son coup d’état. Il est parti en exil en France. Il a mis son talent au service du combat pour la libération de son ami Laurent Gbagbo.

Je l’ai rencontré sur le chemin de l’exil. Mon fils et moi venions tout juste de franchir la frontière qui sépare la Côte D’Ivoire du Ghana. Nous nous sommes simplement regardés; puis nous avons continué notre chemin. Il s’est engouffré dans une Mercedes bleue. Comme moi, le pays était subitement devenu un enfer. Tout abandonner derrière nous, Avancer jusqu’au bout dans l’inconnu.

Par la suite, j’ai suivi de loin son combat à l’étranger pour la libération du Président du pénitencier de Scheveningen.

Ano Nianzou