Le reporter photographe manque de professionnalisme

Le photographe lors du mariage de Ettien Fidèle Tanoh et Agnero Lasme a fait du zèle en se transformant en dame de compagnie. Ce n’est pas son travail d’arranger la robe de la mariée . La dame de compagnie est présente pour aider la mariée quand il y a de petits soucis lors de la célébration

Ettien Fidèle Tanoh a porté le voile le plus long de la semaine. La vue de cette mousseline qui s’envole m’a marqué. Le maire dans ces conseils d’usage aux mariés dira avec philosophie “qu’on ne rentre pas dans le mariage pour être heureux. On y rentre pour rendre heureux”

Un autre conseil du maire que j’ai retenu: “La beauté d’aujourd’hui, il faut la garder, en faire une lumière qui éclaire votre maison jour et nuit”.

Reportage Sonya Gbélet. Contact par sms et What au +225 07 08 42 78 48.

Annick à Siliou:” sache que tu es l’amour de ma vie”

Annick Assi fait son entrée. Elle avance avec assurance vers Mou Silliou , son futur époux qui l’attend sur le podium. C’est son frère qui l’accompagne en l’absence de son père.. Elle est vivement applaudie

Siliou va annoncer son amour le plus simplement:” Annick mon amour … je t’aime” et Annick va répondre: “Mon amour, je te dis que je t’aime de tout mon cœur, même si je ne te l’ai jamais dit .Sache que tu es l’amour de ma vie”

Voici le conseil du maire à Sliou:”C’est la femme qui gere le foyer et les problèmes. Des petits mots doux de votre part consolident le foyer. Surtout , je le dis à vous deux:” Soyez ferme dans l’éducation des enfants”

Des objets hétéroclites sur la plage

Les palges sont remplies de toutes les sortes d’objets abandonnés. Dans ce lot, il est possible de découvrir des œuvres d’art

Ce gros truck n’est pas la douille d’une bombe nucléaire. C’est une bouée qui s’est détachée d’un bateau pour se retrouver sur la plage

Octobre est la saison des algues. La mer les charrie sur la plage. Le temps des algues n’est pas propice pour la pêche. Quand les pêcheurs lancent le filet, il n’en retire que des algues !

Parmi les objets hétéroclites sur la plage , on trouve beaucoup de troncs d’arbres. Ces objets peuvent avoir de la valeur si l’on prend le temps de les trier, transporter , traiter surtout leur trouver un socle pour les exposer. Tout ce travail demande de l’imagination et des moyens

Basile a besoin de livres en anglais pour les enfants des pêcheurs

Les pêcheurs qui viennent généralement du Ghana et qui s’installent de manière provisoire en bordure de mer, ne disposent pas de moyens pour scolariser leurs enfants. D’abord ils mènent une vie de bohème. Ils ne s’installent pas longtemps au même endroit. Quand le poisson se fait rare ils plient bagage pour une plage où ils espèrent faire de meilleures prises. Ensuite le poisson est rare à cause des bateaux de pèche hyper équipés des grandes puissances qui capturent le moindre petit poisson y compris ceux cachés derrière les roches dans le fin fond de l’océan. Enfin les pêcheurs en très grand nombre gaspillent beaucoup d’énergie pour peu d’argent. Ils restent pauvres. C’est pourquoi ils ne peuvent pas scolariser leurs progénitures dans de bonnes écoles. Basile fait de son mieux pour donner aux enfants des pêcheurs une formation de base

Ano Nianzou

A mon père et à ma mère, je n’ai pas demandé leurs avis

A cette âge, après ce parcourt là, la sagesse c’est de se préparer à partir. Néanmoins j’ai décidé de ne pas le faire brusquement comme la première fois. Donc je partirai, mais il faut que vous sachiez que je suis avec vous toujours. Les combats à mener , on les mènera toujours. Je ne laisserai jamais à personne le soin de décider de la date de mon départ

Textes et vidéo: Ano Nianzou/Solutions numériques et Internet: Ekpalè Thibault Nianzou

Demba Traoré: l’homme des solutions numériques

Demba Traoré est une personnalité joviale et discrète. Quand Laurent Gbagbo était au palais, il l’avait fait nommer à la direction générale du VITIB qui est une zone économique dédiée à l’innovation technologique. Tout naturellement, a la chute du régime, il est devenu le commis voyageur du président Laurent Gbagbo à travers le monde. Installé entre La Haye, Bruxelles et Paris, il passait beaucoup de temps dans les avions, d’un pays à l’autre pour des conférences sur la situation en Côte d’Ivoire et stimuler les réseaux pour faire connaître la réalité des faits: Si l’on doit écrire l’histoire du vécu du président Laurent Gbagbo dans la prison de Scheveningen à La Haye, Demba Traoré est la personne ressource incontournable

Ano Nianzou

Excellence Kone Boubacar: la gestion du protocole

Kone Boubacar fait parti des hommes du président Laurent Gbagbo. Il a été ambassadeur de la Côte d’Ivoire en Afrique du sud, puis directeur du protocole au palais . En avril 2011, il a tout naturellement installé sa valise à la résidence, sous les bombardements de l’armée française. Je l’ai rencontré à son poste sous les bombardements. Il m’a servi de guide lors de mes reportages sous les bombes à la résidence assiégée par l’armée française. A ce propos je parle de lui dans mon ouvrage intitulé ” Sous les bombes de Char-Kozy”. Je lui ai posé la question naïve de savoir comment faisait-il pour maitriser ses peurs sous les bombardements. Il m’a répondu tout simplement:” Je ne pense pas à ce qui pourrait m’arriver. Je me dis que ma place est ici sous les bombes aux côtés de Laurent Gbagbo. Advienne que pourra”.

Lorsque le président Laurent Gbagbo est revenu en Côte D’Ivoire , des “chercheurs de postes de la dernière heure” ont voulu l’écarter. Dieu merci le complot contre Koné Boubacar n’a pas fonctionné. Je suis très heureux qu’il soit toujours à son poste.

Ano Nianzou

Laurent Gbagbo est arrivé

Laurent Gbagbo entre dans la salle . L’émotion est à son comble. Au départ Kone Katinan et Franck Anderson n’ont pas jugé bon de me remettre une carte d’accès au congrès pour des raisons qui leur sont propres. C’est un détail de peu d’importance. Certes il y a des gens qui n’aiment pas mon faciès mongoloïde , mais d’autres que je rencontre sur le terrain de la lutte m’encouragent à persévérer dans l’adversité. Je leur dis mille mercis. Surtout un merci appuyé au Ministre Assoa Adou qui a donné des instructions à mon frère Demba Traoré pour me procurer le document d’accès. Dans un autre registre, je ne comprends pas pourquoi un site de référence comme Abidjan .net , leader de la presse en ligne n’a pas obtenu d’accréditation. Si le combat a pour objectif la démocratie et la liberté de la presse, chasser les médias qui ne sont pas de notre bord nous ramène dans l’ancien temps à l’heure du parti unique

Ano Nianzou. journaliste , écrivain, conseiller du président Laurent Gbagbo pour la documentation et internet

Laurent Gbagbo salue la diaspora africaine et exige la libération des prisonniers politiques

Tous mes remerciements au ministre Assoa Adou qui a donné des instructions à mon frère Demba Traoré pour la mise à ma disposition de ma carte accès au congrès

J’ai découpé le discours de Laurent Gbagbo en tranches afin d’en faciliter l’écoute. Dans cet extrait, il pose à nouveau la question des prisonniers politiques et militaires qui sont toujours en prison. Il demande de se mobiliser pour leur libération. Il traduit dans cette tranche de son allocation ses remerciements à la diaspora africaine qui était en permanence postée devant le pénitencier de La Haye pour exiger sa libération. A ce propos ces camarades de prison n’avaient de cesse de dire “Que les Ivoiriens sont des dures à cuire”

Ano Nianzou

Tous mes remerciements au ministre Assoa Adou

Si j’ai pu avoir ma carte d’accréditation pour assister au congrès je le dois au ministre Assoa Adou un homme très courageux qui a l’entière confiance du président Laurent Gbagbo. Il a été arrêté à plusieurs reprises, emprisonné sans raison. Pour autant dans ces moments extrêmement difficiles il n’a pas trahi son ami en retournant sa veste comme l’espérait le régime.

J’avais assisté aux différents procès du Ministre Assoa Adou et chaque fois que les juges lui donnaient la parole il expliquait avec une dignité et une sérénité déconcertante que son parti lutte pour l’accession au pouvoir par la démocratie et non par les armes.

Textes et photos Ano Nianzou