Le commerce ambulant aux mains des femmes

L’informel reste le fer de lance de l’économie ivoirienne. Il se traduit par les activités des femmes qui développent sur fonds propres de petits commerces: maquis. Boissons. Boullie et galettes. Arrachide et banane braisée . Couture. Salon de coiffure .Des activités qui sont des sources de revenus pour les familles.

Leave a Reply

Your email address will not be published.